/ Transport

Conduite au Japon - louer une voiture

Maintenant que l’on a le droit de conduire au Japon, il faut louer une voiture ! Cet article va traiter des locations de très courtes durées (moins de 24h) et de courtes durées (de plusieurs heures à plusieurs semaines). Les premières étant réservées aux personnes munies du permis de conduire japonais, je vais en premier vous parler des locations plus classiques.

Un prochain article suivra bientôt avec différentes astuces pour bien conduire au Japon.

Location de courtes durées (de plusieurs heures à plusieurs semaines)

toyotarent coupon29_logo

Plusieurs compagnies se partagent le marché. Si votre japonais est limité et que vous avez quelques rudiments d'anglais je vous conseille fortement de passer par « Nippon Rent A Car » ou encore « Toyota Rent a Car ». Vous pouvez sur ces deux sites réserver en ligne un véhicule en choisissant la catégorie (ça peut aller de la petite voiture type Toyota Yaris appelée "Vitz" ici à de gros vans luxueux qu’on ne voit qu’au Japon).

Toyota Vitz

Toyota Alphard

Pour louer il vous suffira de votre traduction officielle en japonais, de votre permis de conduire ainsi que d’une carte de crédit pour payer. D’ailleurs, pensez à vérifier avec votre banque. La plupart du temps vous avez une assurance location comprise avec votre carte bancaire.

Le prix final indiqué sur le site à la fin de la réservation est le prix du véhicule avec l’assurance. Vous devrez rendre la voiture avec le plein (faites bien attention au type de carburant !). Une fois la location en ligne effectuée vous devrez vous rendre à l’agence pour prendre le véhicule avec le numéro de réservation à la date indiquée. Essayez de venir un peu en avance car le personnel va sûrement vous expliquer comment se passe la conduite au Japon.

Les locations sont possible pour moins de 24h mais les grilles tarifaires sont plutôt pensées à la journée. Comptez en gros 10,000 yens par jour pour un véhicule familial (pour 4 ou 5 personnes), assurance comprise. Bien sûr il vous coutera un peu moins cher pour un plus petit véhicule. Les prix peuvent doubler ou tripler si vous avez envie de conduire un van luxueux ou une voiture de sport !

Petit conseil, demandez bien à avoir le GPS en anglais ! Conduire au Japon sans GPS est presque impossible. Autre chose, prenez le lecteur de carte ETC, c’est un système de communication sans fil qui vous permettra de passer plus rapidement les péages des autoroutes. Le montant vous sera débité lors du retour du véhicule en agence.

GPS japonais

Bref, la location de voiture au Japon est très facile et surtout peut se faire en anglais ! C’est un moyen de location peu coûteux du moment où vous partagez la facture en 2 ou 3 et surtout permet d’aller là où il n’y a pas de train.

Location de très courtes durées (moins de 24h)

La totalité des services de locations de très courtes durées n’acceptent que les permis de conduire japonais donc je vais être plutôt bref.

L’avantage avec ce type de location c’est de pouvoir louer un véhicule pour quelques heures afin d’aller à Ikéa, Costco, de faire un petit déménagement ou de passer une nuit hors de la ville par exemple. Et aussi de réserver en quelques secondes seulement.

Times Car Plus

Il y a plusieurs concurrents, le plus connu étant certainement « Times Car » avec leur produit « Plus ». Pour utiliser le service il faut d’abord s’enregistrer en ligne, envoyer des documents comme le permis ainsi que la carte de résident et renseigner les informations de la carte de crédit. Vous recevrez sous quelques jours une carte format CB qui permettra de louer la voiture.

Le plus simple étant d’utiliser l’application mobile qui vous permettra de réserver un véhicule quelques minutes avant le début de la location. Les voitures sont garées sur des places de parking dédié, il n’y a donc pas d’agence à proprement parlé. Le prix contient la voiture, l’assurance ainsi que l’essence, donc pas besoin de faire le plein ! Ils font des packs, pour 6h cela vous coûtera par example 4.000 yens (environ 30€), plutôt pratique et bon marché !

Et voilà, c’est fini pour le deuxième article sur la location de voiture au Japon. À bientôt pour le dernier volet du dossier.